fbpx

Opel

 

Opel est une entreprise fondée en 1862 et constructeur automobile allemand depuis 1899, longtemps filiale du groupe américain General Motors et filiale du groupe français PSA depuis 2017.

 

Le groupe

 

Opel fait partie du groupe PSA depuis 2017, après avoir appartenu à General Motors de 1929 à 2017. Opel a partagé ou partage certains de ses modèles avec Vauxhall, Buick, Chevrolet, Holden, Isuzu et Saturn (filiales de GM), les italiens Fiat (pour le Doblo) et Alfa Romeo (pour les moteurs Diesel), ou encore Renault (pour les véhicules utilitaires Trafic et Master).

En 2009, à la suite de la crise financière et de ses pertes colossales en Amérique du Nord, General Motors annonce qu’Opel est en vente. Parmi les offres de rachat reçues, le groupe canadien Magna International est favori et des négociations furent même entamées avec le gouvernement allemand, avant que GM ne se rétracte en fin d’année.

Mi-février 2017, GM annonce être entré en discussions avec PSA pour une éventuelle cession de sa filiale allemande Opel. Le 3 mars 2017, le conseil de surveillance de PSA finalise le rachat. C’est le 6 mars 2017 par un communiqué de presse que le Groupe PSA officialise le rachat en présence de Mary Barra et Dan Ammann, directrice générale et président de GM, mais également de Carlos Tavares, président du Groupe PSA et de Karl-Thomas Neumann, PDG de la marque allemande.

Opel est présent en Europe, en Afrique, en Asie et en Océanie mais peu présent en Amérique (Chili et DROM français). Le constructeur est coté à la bourse de Francfort6 sous sa dénomination sociale Adam Opel AG.

 

Histoire

 

Famille Opel

 

Adam Opel, fondateur de la marque, était le fils d’un ferronnier allemand de Rüsselsheim. Durant l’été 1858, à Paris, il eut l’idée de fabriquer des machines à coudre, toute nouvelle invention du français Barthélemy Thimonnier. Revenu en Allemagne, il construisit, à vingt-cinq ans, sa première machine à coudre à la main, dans l’atelier de son père. Cependant, les possibilités de production sont insuffisantes dans l’atelier paternel, où il ne fabriqua en tout que cinq machines.

En 1863, Adam Opel transforma une grange abandonnée en usine. La grange appartenait à son oncle, qui était également son soutien financier.

En 1868, les affaires marchent bien. Près de la gare de Rüsselsheim, sur la ligne qui relie Francfort à Mayence, Adam Opel se porte acquéreur d’une parcelle de 1 500 m². Il y construisit un bâtiment de deux étages avec une partie habitation adjacente. La nouvelle usine de machines à coudre s’enorgueillit rapidement d’un effectif de vingt-cinq personnes.

Augmenter la production signifie songer à un réseau de distribution. Avec son frère Wilhelm, Adam Opel installa la première succursale en Allemagne, dans la métropole économique de Francfort en 1873. Les exportations vers l’ouest démarrent, principalement vers la France, et peu après, vers la Russie, les États-Unis et l’Inde. Petit à petit la production en grande série s’installe, grâce à des procédés de fabrication très mécanisés.

En 1882, la société continua à se développer. Par deux fois au cours des années 1880, l’usine subit des agrandissements importants. Un moteur à vapeur de quarante chevaux est installé. En 1884, l’effectif atteignait 240 personnes.

En 1886, la diversification intervient avec la fabrication de bicyclettes. Un modèle anglais de vélocipède est d’abord produit, suivi un an plus tard du premier modèle de sécurité avec un cadre surbaissé.

Adam Opel meurt des suites de la fièvre typhoïde en 1895, il avait 58 ans. Par la suite, sa femme Sophie poursuivit son entreprise, aidée des fils aînés, Carl (en) et Wilhelm (en). Opel emploie alors 1 500 personnes, mais le secteur doit faire face à la crise ; la concurrence est rude, les prix chutent, et les ventes aussi. Il faut diversifier la production.

 

Construction automobile

 

En 1899, le nouveau créneau devient l’automobile. Opel achète licence de production et usine à Friedrich Lutzman, maître serrurier de la cour, et commence la production d’automobiles avec la Opel Patent Motor Car, System Lutzmann. Fritz (Friedrich) Opel et son frère Wilhelm ont procédé au rachat, et gèrent de concert les toutes nouvelles lignes de montage. L’usine est transférée à Rüsselsheim.

En 1901, Opel commence à produire des motocyclettes. Parallèlement, des améliorations sont apportées à la production d’automobiles : un contrat avec le pionnier de l’automobile française, Alexandre Darracq, scelle la première aventure internationale de la société.

Opel GP 4L. 110HP, utilisée au Grand Prix de France 1913.
En 1911, un grave incendie détruisit la partie ancienne du complexe industriel. De nouveaux bâtiments destinés à la production des automobiles et des bicyclettes sont édifiés à l’emplacement de l’usine détruite. La fabrication des machines à coudre est arrêtée après la production d’un million d’unités.

En 1914, avec une production annuelle de 3 335 véhicules, Opel devient le numéro un de l’automobile allemande. Jamais la gamme n’a été aussi complète ; elle comprend dix-neuf berlines et quatre voitures de sport. Mais, le 4 août 1914, la guerre éclate, et Opel licencie les milliers d’ouvriers employés au montage des voitures et des bicyclettes. En 1916, pendant la guerre, Opel passe du statut de plus grand constructeur de voitures de grande série à celui de plus grand constructeur de véhicules utilitaires allemand. Toutefois, le développement des voitures particulières se poursuit.

En 1924, Opel investit un million de marks or dans la modernisation de sa production automobile et devient le premier constructeur allemand à passer à la production à grande échelle grâce à l’introduction de la construction à la chaîne. Cela ouvre la voie à la production en très grande série.

En 1926, de nouvelles méthodes de production sont introduites. À partir de 1925, les châssis en acier remplacent peu à peu ceux en bois. Des presses hydrauliques réalisent les panneaux de carrosserie en quelques secondes. Grâce à la toute nouvelle technique de soudure par points, des ouvriers spécialisés raccordent les panneaux de carrosserie. Les techniques de mise en peinture sont également révolutionnaires. Les peintures peuvent être appliquées au pistolet et sèchent en quelques secondes.

En 1928, en maîtrisant 37,5 % du marché, Opel est le premier constructeur d’Allemagne. Les quelque 8 000 employés fabriquent 42 771 voitures par an.

Back to top